“Handicap - Soins - Ecole - Réponses Adaptées” (HSERA) - 15, rue Ribière - 75 019 PARIS


Réponse de la Présidence de la République



Le Chef de Cabinet du Président de la République


à Monsieur Roger SALBREUX
Président de l’Association Handicap-Soins-Ecole-Réponses adaptées (HSERA)
15 rue Henri Ribière
75019 PARIS


Paris, le 01 Juin 2008


Monsieur le Président,


C’est avec une attention toute particulière que le Président de la République a pris connaissance du courrier que vous lui avez adressé faisant part de vos préoccupations au sujet de la scolarisation en milieu ordinaire de certains enfants handicapés qui se trouveraient de ce fait privés des soins qui leur sont nécessaires.

Vous avez bien voulu attirer son attention sur la situation de tous ces enfants lourdement touchés par le handicap et pour lesquels les parents ne trouvent pas de solution adaptée à leurs besoins. Vos préoccupations sont les nôtres. La solidarité est au cœur du projet que le Président souhaite mettre en œuvre pour notre pays, car l’honneur d’une civilisation c’est la manière dont elle s’occupe des plus fragiles.

Le Président de la République a déjà eu l’occasion de dire combien il était résolu à faire en sorte que les enfants handicapés puissent être scolarisés avec les enfants valides dans l’école de la République, tant il a la conviction profonde que l’on ne peut rien faire de mieux pour apprendre à nos enfants les vraies valeurs de l’existence que de les faire vivre à l’école avec des enfants handicapés.

Mais, donner à tout enfant handicapé le droit d’être scolarisé dans l’école de son quartier, cela ne veut pas dire une scolarisation uniforme de tous les enfants sans prise en charge particulière de ceux qui sont malades ou qui connaissent un handicap.

C’est pourquoi la politique menée par le Gouvernement consiste d’une part à offrir un accès simplifié et adapté à l’école pour tous les enfants pouvant être scolarisés en milieu ordinaire. La rentrée scolaire 2007 fut ainsi une réussite grâce à la mise en place de personnels compétents supplémentaires : 2 700 auxiliaires de vie scolaire et 1 250 places de service d’éducation spéciale et de soins à domicile (SESSAD).

D’autre part, le Gouvernement veille également à ce que l’éducation adaptée contribue à la scolarisation en étroite collaboration avec l’école ordinaire. Il est en effet indispensable, comme vous le soulignez, de garder un secteur adapté pour ceux de nos enfants qui n’ont pas la capacité d’aller à l’école dite “normale”. Des places nouvelles sont à créer pour répondre aux besoins. Elles devront permettre aux jeunes concernés de bénéficier du “parcours de formation” que la loi du 11 février 2005 leur a promis, ce qui contribuera à leur offrir l’accès aux mêmes conditions d’existence qu’aux personnes valides.

En souhaitant que ces précisions soient de nature à répondre à votre attente, je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de mes sentiments les meilleurs.


Cédric GOUBET

 


“Handicap - Soins - Ecole - Réponses Adaptées” (HSERA) - 15, rue Ribière - 75 019 PARIS - Retour à l’accueil